Demandeur d'emploi | Greta BIP 93, formation professionnelle adulte, services à la personne, bâtiment, industrie, horticulture, cadre de vie

Demandeur d'emploi

Informations sur les dispositifs mis en place 

Demandeurs d’emploi

Vous êtes indemnisés au titre de l’Allocation Retour à l’Emploi (A.R.E), vous avez défini votre projet professionnel et vous voulez faire une formation. Vous devez faire valider ce projet par Pôle Emploi.
 

Vous avez accès aux  formations financées par le Conseil régional, ou par Pôle Emploi. Ces formations sont dites conventionnées, elles sont alors gratuites pour vous.
Vous continuerez à percevoir vos allocations qui prendront le nom d’allocation au retour à l’emploi formation (AREF).
Vous pourrez également bénéficier dans certaines conditions de la prise en charge des frais liés à la formation (restauration, transport….)

Il existe également d’autres dispositifs qui peuvent permettre de financer votre parcours si votre formation n’entre pas dans le cadre classique de conventionnement (par exemple le chéquier qualifiant ou l’action de formation préalable au recrutement..)

Demandeurs d’emploi non indemnisés

Le Pôle Emploi doit vous notifier par écrit ce refus. Vous pouvez bénéficier des actions conventionnées. Votre indemnisation est prise en charge au titre du Livre VI ou IX du code du travail en fonction du nombre de places alloué par le financeur de la formation.

Lors de votre entrée en formation, vous devenez stagiaire de la formation professionnelle continue et vous n’êtes plus considéré comme demandeur d’emploi immédiatement disponible pour un emploi.
 

Bénéficiaire du RSA

Vous avez également accès aux actions de formation conventionnées comme décrites ci-dessus.
Le conseil général finance des formations décrites dans le plan départemental d’insertion à destination des bénéficiaires du RSA ou de leurs ayants droits(conjoint(e), enfants). Si vous souhaitez participer à ce type de formation, vous devez contractualiser votre choix dans le contrat d’insertion. Vous devez en être muni pour finaliser votre inscription en formation.

 
 

La convention de reclassement

Le salarié qui accepte une CRP bénéficie, dans les 8 jours suivant la date d’effet de la convention, d’un entretien individuel de pré bilan pour l’examen de ses capacités professionnelles. Cet entretien de pré bilan, qui peut conduire si nécessaire à un bilan de compétences, est destiné à identifier le profil et le projet de reclassement du bénéficiaire de la CRP, ses atouts potentiels, ses difficultés et ses freins éventuels. Il est réalisé par Pôle emploi (institution issue de la fusion ANPE/ASSEDIC) ou l’un des autres organismes participant au service public de l’emploi, en prenant notamment en compte les caractéristiques des bassins d’emploi concernés.

Les prestations d’accompagnement retenues d’un commun accord, au vu du résultat de cet entretien de pré bilan, seront proposées au bénéficiaire de la CRP au plus tard dans le mois suivant l’entretien individuel de pré bilan.

Ces prestations d’accompagnement s’inscrivent dans un plan d’action de reclassement personnalisé (PARP) qui comprend :
 

  • Si nécessaire, un bilan de compétences permettant d’orienter dans les meilleures conditions le plan d’action ;
  • Un suivi individuel de l’intéressé par l’intermédiaire d’un correspondant qui lui est propre, destiné à l’accompagner à tous les niveaux de son projet professionnel et à évaluer le bon déroulement de son plan d’action, y compris dans les 6 mois suivant son reclassement ;
  • Des mesures d’appui social et psychologique pour permettre au bénéficiaire de la convention de reclassement personnalisé de prendre la mesure des engagements réciproques liés à la convention de reclassement personnalisé ;
  • Des mesures d’orientation tenant compte de la situation du marché local de l’emploi ;
  • Des mesures d’accompagnement (préparation aux entretiens d’embauche, techniques de recherche d’emploi…) ;
  • Des actions de validation des acquis de l’expérience, et/ou des mesures de formation incluant l’évaluation préformative prenant en compte l’expérience professionnelle de l’intéressé.
     

Les actions de formation proposées au bénéficiaire de la CRP sont celles permettant un retour rapide à l’emploi qui préparent à des métiers pour lesquels les besoins en main-d’œuvre ne sont pas satisfaits. Lorsque l’action de formation, notamment s’il s’agit d’une action de requalification, n’est pas achevée au terme de la CRP, elle se poursuit, dans le cadre du projet personnalisé d’accès à l’emploi (PPAE), dans la mesure où le bénéficiaire s’inscrit comme demandeur d’emploi au terme de la CRP. L’intéressé est alors indemnisé en « ARE-formation » (ARE = allocation d’aide au retour à l’emploi, c’est-à-dire l’allocation d’assurance chômage), dans la limite de ses droits, et après imputation du nombre d’allocation spécifique de reclassement (sur cette allocation, voir ci-dessous) versé.

Ces prestations d’accompagnement sont financées, pour partie, par les sommes que Pôle emploi recouvre pour le compte de l’UNEDIC correspondant aux heures acquises au titre du droit individuel à la formation (DIF) et n’ayant pas donné lieu à utilisation. Ce montant est calculé sur la base du salaire net perçu par le salarié avant son départ de l’entreprise.

Le chéquier qualifiant :

Il a pour but de répondre à des besoins individuels en assurant la prise en charge partielle ou totale des frais pédagogiques de toute formation répondant aux critères de la région. Ce dispositif est complémentaire aux programmes régionaux.
 

 

Faciliter l’acquisition d’une certification de premier niveau ou l’appui à la formation dans des secteurs comme l’artisanat d’art.

 

Public prioritaire Demandeur d'emploi  
 
Pour le public de moins de 26 ans, les actions éligibles sont les formations de niveau V ou IV débouchant sur une certification.

Pour le public de plus de 26 ans, les actions suivantes sont éligibles : de niveau V et certifiantes (diplôme ou titre homologué ou Certificat de Qualification Professionnelle), ou préparant aux métiers d’artisanat d’art (priorité sera donnée aux formations certifiantes de niveau V ou IV ou formations complémentaires soit à une certification acquise soit à une expérience significative dans le domaine), ou préparant à la création d’activité (priorité sera donnée aux formations techniques dans les secteurs considérés comme économiquement tendus).

Le chéquier qualifiant peut prendre en charge tout ou partie des frais pédagogiques dans la limite de 3 800 €, à raison de 7 par an par type de formation et par organisme de formation.

 

La VAE
La loi de 2002, dans le prolongement de celle de juillet 1992 (VAP), permet à toute personne justifiant d’une activité professionnelle salariée, non salariée ou bénévole d’au moins trois ans cumulés à temps plein (ou au moins à mi-temps et même faite à l’étranger) réalisée dans un même champ professionnel, d’obtenir tout ou partie d’une certification (diplôme) à finalité professionnelle inscrite au RNCP.
C’est un droit individuel, inscrit dans les codes du travail (Livre IV de la partie VI) et de l’éducation (articles L335-5 et L613-3)
Les lois du 4 mai 2004 et du 2 février 2007 outillent les employeurs dans le cadre de la mise en œuvre de la formation tout au long de la vie, dont la VAE est un des éléments.
Source CAVA Académie de Créteil /www.forpro-creteil.org

 
 

Modalités d'inscription 

Vous souhaitez postuler ?
Merci d'envoyer votre candidature par courrier, ou de compléter le formulaire d'inscription en ligne joint aux fiches de formation du catalogue.

Foire Aux Questions 

Qu'est-ce que l'action de formation préalable à l'embauche ? (AFPR) ?
Il s'agit d'une mesure pour favoriser l'emploi. Elle s'adresse aux demandeurs d'emploi, indéminisés ou non et en capacité d'accéder rapidement à un emploi via une formation courte réalisée par l'entreprise ou un organisme de formation. Demandez plus d'information auprès de votre conseiller Pole Emploi

Qu’est-ce que le contrat de professionnalisation ? A qui s’adresse-t-il ?

C’est un contrat de travail en alternance qui associe une formation théorique dans un centre de formation (enseignements généraux, professionnels et technologiques) et une formation pratique en entreprise (acquisition d’un savoir-faire par l’exercice d’une ou plusieurs activités correspondant à la qualification visée).
Il favorise l’insertion ou la réinsertion professionnelle etl s’adresse  :

- Aux jeunes de 16 à 25 ans qui souhaitent acquérir une formation ou compléter leur formation initiale
- Aux demandeurs d’emploi de 26 ans et plus (inscrits au Pôle emploi) qui veulent rendre effective leur insertion ou leur réinsertion professionnelle
- Aux bénéficiaires du revenu de solidarité active (RSA), de l’allocation de solidarité spécifique ou de l’allocation aux adultes handicapés (AAH) ou aux personnes ayant conclu un contrat unique d’insertion.

Qu'est-ce que l’Evaluation en Milieu de Travail Préalable au Recrutement (EMTPR) ?

L’évaluation en milieu de travail préalable au recrutement est une prestation proposée par Pôle emploi aux recruteurs.

L’évaluation en milieu de travail préalable au recrutement vous permet de tester un candidat en situation réelle de travail dans votre entreprise. La durée de cette évaluation peut aller jusqu’à 40 heures sur 5 jours. Un tuteur, collaborateur de l’entreprise, sera chargé de vérifier ses compétences en lui confiant des tâches à réaliser.

Le bénéficiaire conserve son statut de demandeur d’emploi et Pôle emploi assure sa protection sociale. Il n’est pas salarié de l’entreprise.

A l’issue de l’évaluation, l'entreprise peut décider de recruter le candidat ou non. Une action de formation préalable au recrutement (AFPR) peut également être proposée, afin d’adapter les compétences du candidat au poste proposé.

 
Qu'est-ce qu'une EMT ?

Une variante  de l'EMTPR : l’évaluation en milieu de travail (EMT)  se fait sur demande du demandeur d’emploi
L’évaluation en milieu de travail (EMT) est une prestation permettant à un demandeur d’emploi de vérifier ses compétences pour un emploi. 
 

L'entreprise signe une convention d’évaluation en milieu de travail avec Pôle emploi et le demandeur d’emploi. L'accueil du l demandeur d’emploi à une durée maximale de 80h. Le demandeur d’emploi conserve ce statut (il ne devient pas salarié de l’entreprise) et sa couverture sociale est assurée par Pôle emploi.

Formation -> Public

Suivez-nous sur

More Menu